Prix des médicaments : François hollande s’engage

Le chef d’Etat français François Hollande a déclaré ce mercredi à Lyon qu’il souhaitait s’engager « au plan international » afin de réguler le prix des médicaments, précisant qu’il commencerait cette nouvelle mission dès le G7 de juin au Japon, puis au G20, prévu en Chine en septembre prochain.

La santé pour tous

Le président de la République a indiqué, à l’issue d’une conférence internationale sur la sécurité sanitaire internationale qu’il a co-présidée avec son homologue sud-africain Jacob Zuma, et qui s’est tenue en présence de la directrice de l’Organisation mondiale de la Santé, Margaret Chan, vouloir faire de la lutte contre l’inflation des prix des différents médicaments un de ses nouveaux objectifs, à deux ans de la fin de son mandat. Il estime que chacun devrait pouvoir bénéficier des médicaments, « y compris des thérapeutiques les plus coûteuses ».

Selon lui, il faut que les Etats puissent négocier directement avec les industriels du secteur pharmaceutique, mais aussi les associations et d’une manière générale, l’ensemble des acteurs de la santé.

Il a précisé qu’il ferait de cette thématique un des sujets principaux des discussions lors du prochain G7 (qui réunira États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada), et ensuite au G20, qui se déroulera en présence du président sud-africain M.Zuma.

La communauté internationale doit se battre en faveur l’accès aux thérapies les plus innovantes pour tous, et afin que le prix des médicaments soit maîtrisé.

« Les personnes malades doivent être traitées avec dignité et aussi espoir », avait-il déclaré lors d’une visite de l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (Ihop) de la ville de Lyon.

CE MOIS-CI

ARCHIVES