Alstom ferme en quasi-totalité son usine de Belfort

Le géant des transports Alstom a indiqué ce mercredi que son usine de Belfort ne fabriquerait désormais plus de trains. Le service ingénierie va également fermer ses portes. Seules les activités maintenance et réparations seront maintenues.

400 postes supprimés sur 480

La fermeture des activités construction et ingénierie de l’usine de Belfort mets en péril 400 emplois du site, sur un total de 480 postes.

Le processus de suppressions de postes aura lieu d’ici deux années.

Ce mercredi à la mi-journée, le directeur du site avait réuni les organisations syndicales en vue de les informer de l’orientation prise par la direction générale.

Les salariés concernés par ces suppressions de postes devraient se voir proposer un transfert vers une autre usine appartenant à Alstom, a précisé la direction.

L’usine de Reichshoffen serait le site privilégié par Alstom pour accueillir ces salariés.

 

CE MOIS-CI

ARCHIVES