Des minibus autonomes testés à Paris

Des navettes électriques sans conducteur fabriquées par la jeune entreprise toulousaine EasyMie vont être essayées en conditions réelles dans la capitale, sur le pont Charles-de-Gaulle.

Les voyageurs amenés à traverser le pont Charles-de-Gaulle, entre la gare de Lyon et celle d’Austerlitz, à Paris, pourront très prochainement emprunter ces navettes électriques EZ10 sans chauffeur mis au point par EasyMile, une jeune société basée à Toulouse.

Ces navettes disposent de douze places, six assises et six debout. Elles vont entrer en phase de test ce lundi 23 janvier entre les deux gares de la capitale. Les essais seront menés par la RATP et dureront deux mois et demi.

Ces véhicules fonctionnant en autonomie commencent à intéresser l’industrie des transports. Alstom a d’ailleurs investi 14 millions, comme le groupe l’annonce ce jeudi 19 janvier, dans EasyMile, une jeune société qui a vu le jour en 2014. Aujourd’hui, EasyMile peut se vanter d’être l’un des leaders mondiaux de son secteur.

Compléter l’offre rail

L’objectif de ces tests est de proposer à terme des solutions de transport dites du « bout de ligne » afin de faciliter la vie des usagers. Alstom complète ainsi son offre classique de trains, métros et tramways. Le fabricant siégera au conseil d’administration d’EasyMile.

CE MOIS-CI

ARCHIVES