L’aide française au développement en nette progression en 2016

L’Agence française de développement (AFD), organe financier de la diplomatie française, a dévoile un bilan en forte progression pour l’année 2016, avec pas moins de 9,4 milliards d’euros investis dans 657 projets de développement sur la planète.

Ce jeudi, l’AFD a publié un bilan des investissements réalisés l’année dernière en forte augmentation. Avec 9,4 milliards d’euros engagés dans 657 projets, le directeur général de l’agence, Rémy Rioux, estime que l’organe financier de la diplomatie hexagonale a retrouvé le chemin d’une croissance forte.

L’AFD a pour objectif de réaliser 12,7 milliards d’investissements en 2020. Avec une croissance de 13% en 2016, cet objectif demeure encore un vrai challenge, souligne Rémy Rioux, qui précise qu’il faut dans chaque cas trouver à la fois contreparties, clients et partenaires en capacité de mettre sur pied des projets disposant de tels budgets.

L’Afrique principale bénéficiaire

Ces financements sont prioritairement axés sur les pays en développement et les territoires français d’outre-mer. En 2016, les pays d’Afrique ont ainsi été les principaux destinataires de ces engagements, avec un total d’environ 4 milliards d’euros.

Conformément au souhait de François Hollande, l’AFD est tenu d’engager au moins 23 milliards d’euros sur cinq ans en Afrique. Au total, 20% des investissements vont vers l’Asie et autant en Amérique du Sud. Le Proche et Moyen-Orient regroupent quant à eux 10% des engagements français.

CE MOIS-CI

ARCHIVES