Pétrole : Cuba à la recherche de nouveaux partenaires

Les livraisons de pétrole vers Cuba ont chuté de 40% depuis 2014 au Venezuela suite à la crise économique et sociale que traverse le pays, poussant l’île a opter d’urgence pour des moyens visant à stimuler sa propre production.

Des livraisons vénézuéliennes en baisse de 40%

Ainsi, il est possible désormais de voir dans le paysage côtier du nord de l’île un perforateur chinois pilonnant le sol à la recherche de pétrole, une image qui illustre à la perfection le désir de La Havane de stimuler sa propre production afin de palier la baisse des livraisons de son allié vénézuélien.

Depuis les années 1990 et la chute de l’empire soviétique, des conditions favorables octroyées par Caracas à son partenaire cubain pour la livraison de pétrole, payé en grande partie par l’envoi de médecins cubains au Venezuela, avaient à l’économie cubaine de se maintenir et faire face tant bien que mal à la crise.

Mais depuis que la situation sociale et économique est explosive au Venezuela, les livraisons d’or noir à Cuba ont chuté de 40% depuis 2014, affirment plusieurs experts indépendants.

Une situation difficile à tenir, et qui contraint Cuba Petroleo (Cupet), la major nationale, à partir à la recherche de moyens en vue de maintenir un niveau normal, notamment en tentant d »’augmenter sa production et en cherchant de nouveaux partenaires.

CE MOIS-CI

ARCHIVES