McDonald’s veut réduire l’usage d’antibiotiques dans le poulet qu’il sert

Le géant du fast-food McDonald’s a annoncé qu’il allait réduire l’emploi d’antibiotiques pour les poulets qu’il sert aux quatre coins du globes, après avoir pris des mesures similaires aux Etats-Unis.

À partir de 2019 en Europe, 2027 en Chine

Dans un communiqué publié ce mardi 22 août, MacDonald’s annonce ainsi que cette nouvelle politique sera mise en œuvre à partir de 2018. Cette dernière visera les poulets d’élevage sur l’ensemble des marchés mondiaux.

MacDondald’s ne sert plus de poulets élevés aux antibiotiques dans ses restaurants des Etats-Unis depuis l’an dernier.

Bien que la mesure soit globale, elle sera moins ambitieuse que celle prévue dans le plan américain, puisqu’elle ne concernera que la liste cruciale d’antibiotiques que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d’éliminer des élevages.

La chaîne de fast-foods devrait arrêter de servir du poulet exposé à ces antibiotiques début 2018 au Brésil, au Canada, au Japon et en Corée du Sud. Cette particularité sera mise en place à partir de fin 2019 en Europe, Russie et Australie. Il faudra atteindre 2027 pour ne plus consommer du poulet aux antibiotiques jugés dangereux en Chine.

Un nombre croissant d’antibiotiques est utilisé par les éleveurs du monde entier pour éviter que des germes ne détruisent des élevages par contamination. Un usage intensif qui a renforcé l’antibiorésistance des germes au fur et à mesure du temps.

CE MOIS-CI

ARCHIVES