Les chiffres du chômage plombés par les emplois précaires

Pôle emploi recense au total 5,62 millions de chômeurs en métropole en comptabilisant ceux qui ont exercé une petite activité.

Le grand plan formation Hollande s’essouffle

Après une hausse légère au mois de juin, les résultats pour juillet est plus sombre encore. Le nombre de chômeurs recensés en catégorie A (aucune activité) augmente fortement en juillet, avec 34 900 personnes en plus, soit 1% de plus.

En fin de mois, 3,52 millions de chômeurs étaient recensés en métropole. Le constat est d’autant plus alarmant lorsque sont ajoutés les demandeurs d’emploi de catégories B et C, autrement dit les personnes qui ont effectué des missions de courtes durées ou petits emplois : le chiffre total atteignant au final 5,62 millions de chômeurs en métropole.

Cette importante hausse est la conséquence de l’essoufflement du grand plan de formation lancé sous la présidence Hollande et le basculement de la plupart des demandeurs d’emploi dans les catégories A, B et C.

La multiplication des emplois de très courte durée, de l’intérim et des CDD viennent également peser sur les catégories B et C. Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), précise que l’intérim n’a jamais été aussi fort en France depuis quatre ans, et 70 % des intentions d’embauches sont aujourd’hui présentées sous forme de CDD de moins d’un mois.

CE MOIS-CI

ARCHIVES