1,6 million d’euros en primes dans une PME lyonnaise

Quand le syndrome de générosité atteint les patrons. Dans la région lyonnaise, les dirigeants d’une PME qui base son activité dans la vente de voiture viennent d’accorder un bonus « surprise » afin de les récompenser de leurs efforts.

Les bénéfices ne vont pas disparaître

La situation paraît banale, sauf que cette fameuse prime représente un joli pactole d’environ 1,6 million versé aux salariés de la PME en addition de leur salaire mensuel.

Le PDG de la société Starterre précise à l’antenne locale de 20 Minutes que les montants iront de 500 euros pour les salariés employés depuis moins de trois mois à 35.000 euros pour ceux qui travaillent dans l’entreprise depuis plus de vingt ans. Une belle récompense pour leur fidélité.

Selon le PDG, Jean-Louis Brissaud, l’empathie et l’altruisme ne sont pas incompatibles avec la possibilité d’engendrer des bénéfices.

Starterre vise cette année un objectif de 17.000 véhicules vendus, soit un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros.

CE MOIS-CI

ARCHIVES