Travaux d’isolation : prolongement du crédit d’impôt portes et fenêtres

L’Assemblée nationale a décidé de répondre aux critiques des professionnels du bâtiment en reportant la fin du dispositif de crédit d’impôt transition énergétique (CITE) spécifique à la réfection des portes d’entrée, fenêtres et volets isolants.

Alors que la fin du CITE pour les portes et fenêtres était prévue dans le projet de budget 2018, les députés ont décidé d’adopter un amendement du gouvernement visant à la suppression de son propre article du projet de loi.

Dans les faits, ce dispositif est évalué à un coût annuel de 700 millions d’euros. Une somme qui pourrait être diminuée sans pour autant porter atteinte à l’efficacité, selon le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, qui précise d’ailleurs que d’autres débats auront lieu sur le sujet dans le cadre du second volet du projet de loi de finances.

Au final, le gouvernement prévoit de « proroger l’application du CITE pour l’année 2018 ». À l’origine, le projet de budget prévoyait d’exclure les changements de portes et fenêtres ne disposent que d’un crédit d’impôt de 15%, contre 30% pour les autres types de travaux, pour enfin les en exclure à partir de mars 2018.

CE MOIS-CI

ARCHIVES