Affichage publicitaire : JCDecaux poussé hors de la capitale par le tribunal administratif de Paris

0

Alors que les nouveaux contrats abondent chez JCDecaux, d’autres, plus anciens, peinent à se pérenniser. Ainsi, le tribunal administratif de Paris a décidé d’annuler ce mardi 5 décembre l’attribution d’un contrat provisoire donnant au groupe la possibilité d’exploiter le mobilier urbain de la capitale du 13 décembre prochain au 13 août 2019.

Concurrence obligatoire

Les nouveaux contrats ne manquent pas, en revanche. JCDecaux vient en effet de se voir attribuer un contrat majeur à Melbourne fin novembre.

JCDecaux est encore aujourd’hui le leader mondial de la communication extérieure, avec un chiffre d’affaires de près de 3,4 milliards d’euros sur l’année 2016. Le groupe vient pourtant de perdre un contrat parisien d’ampleur sur le mobilier urbain et notamment les panneaux publicitaires suite au recours des deux concurrents directs / Clear Channel France et ExterionMedia France.

Le tribunal administratif de Paris qui a décidé d’écarter JCDecaux a motivé son verdict par le fait que la capitale ne pouvait pas déroger aux obligations de mise en concurrence, même en cas d’urgence.

JCDecaux est par ailleurs opposé au maire de Blanc-Mesnil dans un autre feuilleton judiciaire au sujet de la mise en place de panneaux administratifs dans la ville. Signé en 2011, ce contrat n’a toujours pas été mis en œuvre et un verdict de la cour d’appel administrative de Versailles est prochainement attendu dans cet autre dossier.

Partager.

Répondre