Alstom : Bercy déclare General Electric en ligne avec ses engagements

0

Mis en place au moment de l’acquisition de la branche énergie d’Alstom, le plan des engagements de General Electric vis-à-vis de l’Etat français en faveur de l’emploi, des investissements et de l’organisation semble respecté.

Prochain comité au second trimestre 2018

Examiné par le cabinet Vigeo Eiris, ce plan a ainsi été validé par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, qui ont tous deux convoqué le troisième comité de suivi des engagements de GE pris en 2014.

Le comité de suivi a ainsi pu effectuer le suivi des engagements de GE au sujet de l’implantation de quatre sièges mondiaux, de la croissance du nombre d’emplois dans l’Hexagone, de la création de trois co-entreprises avec Alstom et du développement du site de Belfort.

Le ministère de l’Economie a souligné que le contexte économique était particulièrement difficile dans le secteur énergétique, mais que GE avait témoigné de nombreux efforts, notamment dans le développement de l’activité dans l’éolien en mer.

Les ministres ont précisé que GE était pour le moment en ligne avec les engagements pris. Une prochaine réunion du comité de suivi est prévue pour le second trimestre 2018.

Partager.

Répondre