Les start-ups singapouriennes se tournent vers une France en pleine mutation

0

Un nombre croissant d’entreprises singapouriennes se tournent vers l’écosystème technologique français, qui attire de plus en plus l’attention du monde entier grâce à la volonté du président Emmanuel Macron de faire de la France une « start-up nation ».

La Station F, l’incubateur pour start-ups accueille de nombreuses entreprises étrangères

Emmanuel Macron a fait de l’innovation un pilier essentiel de son programme pour redonner vie à l’économie française, notamment par le biais d’une refonte du système fiscal, des lois du travail et de l’instauration d’une culture de prévention des risques financiers, tous ces sujets qui avaient auparavant entravé la croissance d’une scène technologique de premier plan en France.

Plus tôt cette année, le président avait annoncé que la France mettrait en place un fonds de 10 milliards d’euros pour financer l’innovation et la recherche.

Station F, le plus grand incubateur de start-ups au monde, est l’un des efforts privés les plus visibles pour stimuler l’écosystème technologique français.

Installé dans une ancienne gare parisienne, l’espace aéré de 111 000 mètres carré a ouvert ses portes en juillet 2017 – soit peu de temps après l’élection de M. Macron – et a été financé par le milliardaire des télécommunications Xavier Niel.

Xavier Niel, vice-président d’Iliad et propriétaire du deuxième opérateur de téléphonie mobile du pays, a investi 250 millions d’euros issus de ses propres fonds au sein du projet Station F.

Cet incubateur a été construit afin de fournir un écosystème complet aux entrepreneurs en herbe – des services administratifs du gouvernement aux ateliers pratiques pour les start-ups.

Outre 1000 entreprises en démarrage et 3 000 entrepreneurs, Station F accueille également des investisseurs en capital-risque, en capital-investissement et autres investisseurs précoces, et dispose de partenaires comme Facebook, Microsoft et le conglomérat de luxe LVMH.

Environ 20 à 25% des entreprises en démarrage au sein de la Station F viennent de l’étranger, des États-Unis, de Grande-Bretagne, de Chine et donc de Singapour, notamment H3 Dynamics (intelligence artificielle) ou encore Matralix (matériaux avancés).

La France est le 2e partenaire commercial de Singapour dans l’Union européenne et le 16e plus grand marché mondial. Le volume d’échange total entre la France et Singapour l’année dernière était proche des 15 milliards d’euros.

Partager.

Répondre