Fraude fiscale massive : le procès d’UBS démarre en France

0

Le géant bancaire suisse UBS et ses dirigeants sont sur le banc des accusés dans une affaire de fraude fiscale aggravée, de blanchiment d’argent et de sollicitation illégale de clients en France. Si elle est reconnue coupable, la banque pourrait bien payer une lourde amende.

Amende record

La banque suisse UBS Group AG, son unité française et six dirigeants sont poursuivis en justice à Paris ce lundi, accusés d’avoir aidé des clients fortunés à stocker de l’argent à l’étranger et ainsi éviter l’impôt en France.

Les employés de la banque auraient contacté des clients français – hommes d’affaires fortunés, sportifs – lors de réceptions, tournois de golf ou de tennis ou bien concerts pour les convaincre de cacher leur argent en Suisse.

Si elle est reconnue coupable, la banque basée à Zurich pourrait encourir une amende qui pourrait aller jusqu’à 5 milliards d’euros.

Le procès intervient après des années d’enquêtes et de négociations avortées entre la banque et les autorités françaises. Au cours de l’enquête française, UBS a rejeté une offre de règlement de 1,1 milliard d’euros faite par les autorités. Le montant correspondait à ce que la banque suisse avait déjà versé à titre de garantie judiciaire, selon des sources judiciaires.

UBS, qui est la plus grande institution bancaire de Suisse, entend plaider devant les tribunaux.

“Après plus de six ans de procédures judiciaires, nous aurons enfin la possibilité de répondre à des allégations souvent non fondées”, a déclaré ce vendredi 5 octobre le groupe.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business
Assign a menu in the Left Menu options.
Assign a menu in the Right Menu options.