SFAM, Picture Organic Clothing, Mama Shelter : récit de success-stories françaises

0

SFAM, Picture Organic Clothing, Mama Shelter… Coup d’oeil sur ces entreprises tricolores qui bousculent les codes et forcent l’admiration de leurs concurrents.

Les troubles ayant émaillé les récentes manifestations issues du mouvement des « gilets jaunes » ont écorné l’image de la France et mis en lumière un certain nombre de dysfonctionnements, souvent associés à notre pays. Ils ont également masqué un fait, pourtant indéniable : la France est — aussi et surtout — un pays qui peut favoriser de véritables success-stories entrepreneuriales. Au-delà des multinationales et groupes du CAC 40, quelles sont ces entreprises dont la réussite devrait faire la fierté de notre pays ?

SFAM, la licorne de Romans-sur-Isère

Sacré « entrepreneur de l’année » pour la région Auvergne-Rhone-Alpes dans le dernier classement établi par le cabinet EY, Sadri Fegaier a de quoi se réjouir. Aujourd’hui à la tête de SFAM, le leader de l’assurance affinitaire, l’entrepreneur s’est lancé en 1999 dans la vente de téléphones mobiles. Les smartphones toujours plus chers et fragiles se généralisant, le jeune homme a, en 2009, l’intuition qu’un marché est en train de s’ouvrir : celui de l’assurance multirisque pour les produits multimédias.

Dix ans plus tard, le succès est au rendez-vous : avec 5 millions de clients en Europe, SFAM revendique un volume d’affaires de 500 millions d’euros, généré par quelque 1 500 employés bénéficiant de rémunérations défiant toute concurrence. Capitalisée à 1,7 milliard d’euros, la société est également montée au capital du groupe Fnac-Darty, dont elle est le deuxième actionnaire.

Picture Organic Clothing, l’outdoor bio et écolo

C’est également en Auvergne que l’entreprise Picture Organic Clothing fête ses dix ans. Fondée par trois Auvergnats, la société, spécialisée dans les vêtements de sport et d’outdoor (combinaisons de ski, t-shirts, sacs à dos…) se distingue de ses concurrents en ayant recours à du coton bio ou des tissus recyclés. Un positionnement écologique qui séduit les consommateurs et qui a permis à Picture Organic Clothing de s’imposer dans les boutiques spécialisées.

Employant une cinquantaine de personnes, l’entreprise a conquis le marché régional puis français, et s’impose également à l’international : 60 % de ses ventes se font en effet à l’exportation, vers la Belgique, la Chine, en passant par les États-Unis et la Russie. Fort d’un catalogue de 1 300 références en hiver et de 900 en été, Picture Organic Clothing réalisera, cette année, 24 millions d’euros de chiffre d’affaires et démontre qu’il n’est pas besoin d’être un « gros » pour concurrencer les leaders du marché.

Mama Shelter, le pari fou de Serge Trigano 

Ancien patron du Club Med, Serge Trigano a dû se battre contre vents et marées pour imposer sa vision. Celle de « casser les codes de l’hôtellerie » traditionnelle et aseptisée, en lançant un concept « révolutionnaire » : Mama Shelter, des hôtels placés en périphérie ou dans des quartiers populaires de grandes villes, habillés de graffitis et de gadgets que d’aucuns jugeraient de mauvais goût, tout en offrant un service aussi décomplexé qu’humain — le tutoiement entre employés et clients est, presque, de rigueur.

Une « coolitude » savamment orchestrée, Serge Trigano ayant réussi à convaincre de grands noms du design — comme Philippe Starck — ou de la gastronomie — tels que Guy Savoy ou Alain Senderes — de le rejoindre dans l’aventure. De 8 établissements aujourd’hui, les Mama Shelter devraient passer à 22 hôtels en 2021, dans des villes aussi prisées que Dubaï, Londres ou Santiago du Chili. Une belle revanche pour celui auquel on prédisait, au début, un « naufrage ».

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business