SFAM, Axa, Covéa : quelles entreprises recrutent dans le secteur de l’assurance ?

0

Axa, SFAM et Covéa prévoient de recruter près de 3 700 personnes au second semestre 2019. Face à un marché tendu, ces trois entreprises du secteur de l’assurance multiplient les initiatives pour attirer et fidéliser les talents.

L’embellie de l’emploi se poursuit. D’après les chiffres de l’Insee, 98 000 postes devraient être créés au second semestre 2019. Ils s’ajouteront aux 166 000 emplois créés au premier semestre. Résultat : le taux de chômage devrait s’établir à 8,3 % à la fin de l’année (contre 8,5 % au printemps), soit son plus bas niveau depuis fin 2008.

De nombreux secteurs cherchent à recruter, comme le montre une enquête récente réalisée par Le Figaro, qui a interrogé 250 grands groupes et PME. Selon le quotidien, ces entreprises prévoient de procéder à plus de 185 000 embauches d’ici à la fin de l’année. Et si la distribution, le transport et la banque se retrouvent aux premières places du palmarès, le secteur de l’assurance n’est pas en reste.

Axa, première compagnie d’assurance du palmarès (18e du classement général), prévoit ainsi 2 942 recrutements pour le second semestre 2019. Elle est suivie du groupe Covéa (35e place du classement général), qui prévoit 1 200 recrutements pour la même période et de SFAM Group (63e place), qui table sur 550 embauches.

Fondée à Romans-sur-Isère (Drôme) il y a une vingtaine d’années, la Société française d’assurances multirisques est particulièrement révélatrice de la bonne santé du secteur de l’assurance. Après une croissance fulgurante de 2 400 % en cinq ans, SFAM revendique en effet 6 millions de clients à travers l’Europe.

SFAM, premier employeur privé de Drôme et d’Ardèche

Devenu le premier employeur privé de Drôme et d’Ardèche, le spécialiste des contrats d’assurance pour appareils mobiles et multimédias a annoncé plus de 1 000 recrutements sur l’ensemble de l’année 2019, dont 400 à Romans-sur-Isère, 400 à Roanne (Loire) et 200 à Paris. Le groupe, qui a décidé d’ouvrir en Espagne son premier siège à l’étranger, prévoit même de recruter 400 nouveaux collaborateurs à Barcelone dans les prochains mois.

Si les métiers proposés par le groupe sont divers (téléconseillers, commerciaux, assistants juridique, gestionnaires sinistre, développeurs web, financiers, personnel RH…), les qualités recherchées et les avantages proposés sont les mêmes pour tous. « Sens du service, excellent relationnel, un savoir-vivre aussi bien envers les clients qu’envers ses collaborateurs sont les principales qualités que nous recherchons », explique Christine Lemaire, directrice des ressources humaines.

Même son de cloche chez Axa, où les initiatives visant à séduire les candidats se multiplient. Et pour cause. Alors que l’assureur prévoit de recruter entre 5 000 et 5 500 personnes en 2019, il est confronté à une tension de l’emploi, notamment pour les métiers « où les gens employables ne sont pas légion », tels que l’actuariat, la souscription, l’informatique, le marketing digital ou encore la sécurité informatique.

Alors, comment faire ? « Nous devons aller chercher les recrues dans des endroits qui ne sont pas forcément conventionnels », explique Frédérique Bouvier, directrice de la formation et du recrutement.

AXA, Covéa : innover pour recruter

L’assureur, qui « dispose aujourd’hui du meilleur site de recrutement en France » selon ses dires, a imaginé un escape game, soit un jeu d’évasion grandeur nature qui permet aux candidats de mettre à profit leurs compétences de rapidité, de coopération et de réflexion pour décrocher l’un des postes proposés.

De son côté, le groupe Covéa mise sur « des échanges privilégiés avec les recruteurs et les managers métiers » afin de sélectionner ses nouveaux collaborateurs. En effet, face à un marché de l’emploi tendu, la société, qui réunit notamment les marques MAAF, MMA et GMF, organise notamment des afterwork pour recruter.

« Covéa se doit d’être innovant et efficace dans la mise en œuvre des dispositifs de recherche de nouveaux talents. Notre afterwork recrutement en est une nouvelle illustration, d’autant plus marquante qu’elle concerne la relation client, au cœur des enjeux de notre groupe », a expliqué dans un communiqué Jacques Feytis, directeur des Ressources humaines du groupe. Au total, Covéa prévoit plus de 2 400 recrutements en 2019.

Ces initiatives permettront-elles d’attirer et de fidéliser les meilleurs talents ? La question devrait en tout cas continuer de se poser de manière aiguë. En effet, selon une étude Walters People sur la rémunération des jeunes diplômés, 65 % des candidats pensent qu’il y aura plus d’opportunités pour eux dans le marché de l’assurance en 2019. Alors que les acteurs du secteur « mettent en place formations, passerelles et mobilités pour retenir leurs talents », le souci de la fidélisation devrait rester très présent dans la gestion des équipes, conclut le leader international du recrutement.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business