LVMH contribue à l’effort de guerre en fabriquant de nouveaux gels hydroalcooliques pour les hôpitaux

0

Du gel hydroalcoolique va être fabriqué “en grande quantité” sur trois sites de production français par trois grandes marques du groupe LVMH : Dior (Saint-Jean de Braye), Guerlain (Chartres) et Givenchy ( Beauvais).

Ces gels seront ensuite acheminés gracieusement aux autorités sanitaires françaises pour contribuer à la lutte contre le coronavirus : en priorité aux 39 hôpitaux de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). D’abord douze tonnes seront livrées en ce début de semaine, et davantage par la suite, une opération qui durera “le temps nécessaire” a précisé le géant du luxe LVMH.

Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, remercie LVMH pour sa réactivité

Cette initiative arrive à point nommé, dans un contexte de “tensions d’approvisionnement sur les gels hydroalcooliques” de la part de l’AP-HP et de crise sanitaire dans le pays. Le personnel hospitalier connait un besoin croissant de ces solutions pour lutter contre le Covid-19. On ne parle pas encore à proprement parler de “rupture de stock“, a précisé une porte-parole. Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP “remercie LVMH pour sa réactivité : ils nous ont fait une proposition samedi à 21H00, qui s’est concrétisée dimanche à 15H00“, a-t-il précisé à l’Agence France Presse.

D’autres entreprises se sont manifestées pour faire des propositions de dons, qui sont en cours de finalisation” a rajouté une porte-parole. La création d’un fonds d’amorçage pour “soutenir l’effort de recherche des équipes de l’AP-HP” a été annoncée par Sanofi. Le marché de ces gels a récemment rencontré des blocages : leurs tarifs ont été plafonnés par le gouvernement via un décret, dans le but d’empêcher une flambée des prix. Ces prix sont jugés trop bas par les professionnels, ce qui aurait eu pour conséquence de dissuader les fournisseurs d’en produire davantage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business