Tiffany – LVMH : deal conclu et victoire française

0

C’est une grande victoire pour le leader international du luxe, le groupe français LVMH, et une bien bonne nouvelle pour une économie nationale tourmentée. Le groupe LVMH, dirigé par l’homme d’affaires Bernard Arnault, a finalement acquis le joaillier américain Tiffany. Une belle réussite après de longues et intenses tractations entre la direction de LVMH et le conseil d’administration de Tiffany.

Les échanges remontent à un an. En novembre 2019, un accord signé et approuvé par Tiffany annonce le rachat du groupe américain par LVMH pour 135 dollars l’action, soit 16,2 milliards d’euros. Problème, la diffusion épidémique du Covid-19 a durablement impacté l’économie mondiale et, par conséquent, affaibli le secteur du luxe. Le cours de Tiffany s’est effondré et il était, pour LVMH, inimaginable d’acquérir le joyau américain au même prix.

De tractations en procès, Tiffany a finalement cédé face au rouleau compresseur français et le deal devrait se conclure au prix de 131,50 dollars l’action. Soit un coût total de 15,7 milliards de dollars et une économie nette de 425 millions de dollars par rapport à la transaction initiale.

De son côté, le groupe de Bernard Arnault souhaite tourner la page des procédures judiciaires pour, au plus vite, intégrer le management de Tiffany à la direction du groupe et, dès aujourd’hui, préparer l’avenir.  Le rachat témoigne, dans ces temps difficiles, de la vivacité des groupes français et de l’esprit de conquête, toujours présent, des fleurons nationaux sur le marché international.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business