Eric Ciotti veut renforcer le contrôle des bénéficiaires du RSA

0

Le député UMP et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a présenté lundi un plan de contrôle ciblé des allocataires du RSA. L’homme politique veut mettre en place notamment, un principe de convocation systématique de certains bénéficiaires, afin de débusquer une éventuelle fraude.

 

Une « démarche d’équité sociale »

 

“J’ai décidé que les 2.100 personnes qui perçoivent le RSA depuis plus de 2 ans et qui ont perdu le contact avec leur référent seront désormais systématiquement convoqués pour rendre compte de leur situation. Si ces derniers n’honorent pas leur rendez-vous, leurs droits seront suspendus, puis radiés dans les délais légaux”, tels sont les propos tenus par Ciotti, lors d’une conférence de presse.

“Frauder c’est voler et ce n’est, ni plus ni moins, que la négation même de la solidarité”, a affirmé l’élu, soutenant que le Conseil général des Alpes-Maritimes avait pu économiser 18,3 millions d’euros depuis “la mise en place en 2011 de la brigade anti-fraude”.

“Une somme conséquente qui ne peut que nous encourager dans cette démarche d’équité sociale”, souligne-t-il.

Par l’intermédiaire d’un courrier adressé en date du 13 octobre au Premier Ministre, Manuel Valls, Éric Ciotti demande un accès pour les agents de contrôle du département au fichier du RSA, qu’utilise la Caisse d’allocations familiales (via le logiciel Cafpro).

Il se désole que ces agents “ne disposent d’aucun cadre juridique pour la conduite de contrôles sur pièces et sur site des allocataires (…) ni pour se voir communiquer les informations sur la situation financière (…) par les organismes bancaires”.

source

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business