Premier geste financier de l’UE à l’égard d’Athènes

0

Le gouvernement grec et ses partenaires européens se sont mis d’accord sur plusieurs points ce vendredi 20 mars, afin de tenter de répondre à l’urgence financière du pays, qui devrait notamment recevoir un financement structurel, alors que l’État grec s’engage à accélérer les réformes.

Enveloppe destinée à combattre « la crise humanitaire »

Le Premier ministre Alexis Tsipras a dû s’engager ce jeudi dans la nuit auprès des dirigeants européens à faire avancer au plus vite ses souhaits de réformes. Il s’est entretenu le lendemain avec Jean Claude-Juncker, en marge du sommet de Bruxelles.

Après cette entrevue, la Commission européenne a déclaré promettre à la Grèce “deux milliards d’euros pour l’année 2015” retirés du fonds européen non utilisé et destiné à entretenir la croissance et combattre le chômage.

Cette enveloppe ne sera donc pas utilisée dans l’idée de combler le manque de liquidités du pays, mais sera offert dans le cadre de mise en place de politiques sociales, visant à combattre « la crise humanitaire », terme important de la rhétorique de la gauche radicale en Grèce, que le président de la Commission européenne, s’est permis de reprendre lors d’un point presse, au sortir de son entretien avec le Premier ministre grec.

source

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business