Alimentaire : vers des prix plus justes pour les producteurs

0

Le gouvernement français envisage de nouvelles lois pour révolutionner le marché de l’alimentaire dans le pays.

Le gouvernement français envisage de nouvelles lois visant à équilibrer les besoins des agriculteurs et ceux des détaillants et des consommateurs, craignant que les producteurs français ne puissent pas gagner raisonnablement leur vie en raison de la baisse constante des prix.

Voici quelques-unes des mesures proposées par Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, qui affirme vouloir restaurer l’idée de “juste prix”, minée par les guerres menée par les supermarchés à son encontre :

  • Interdire les promotions du type « un acheté, un offert », en revanche, la promotion « deux achetés, un offert » serait toujours permise.
  • Limiter les remises sur les prix à 25%.
  • Obliger les détaillants à vendre des produits alimentaires pour au moins 10% de plus que ce qu’ils ont payé pour eux. Les lois existantes interdisent déjà la vente de produits à perte globale.
  • Créer un indice des prix basé sur les coûts de production plus une marge pour les agriculteurs. Celui-ci serait la base du prix payé par le supermarché à ses fournisseurs. Cela aurait pour effet d’inverser la logique actuelle du marché dans laquelle l’acheteur fixe le montant qu’il est prêt à payer.
  • Obliger les restaurants à utiliser au moins 20% d’ingrédients biologiques et 50% d’ingrédients jugés de meilleure qualité d’ici 2022.
Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business