Union européenne : regain de confiance envers la situation économique française

0

La Commission européenne a souligné les progrès de la compétitivité française, mais a également souligné les problèmes structurels de l’économie hexagonale.

La situation macroéconomique en France s’améliore : au 7 mars, le pays ne figurait plus sur la liste des pays présentant des « déséquilibres macroéconomiques excessifs ».

Selon l’évaluation de la Commission européenne, le Portugal, la Bulgarie et la France ont désormais rejoint la catégorie des pays présentant des « déséquilibres macroéconomiques », tandis que l’Italie, la Croatie et Chypre restent dans la catégorie des « déséquilibres excessifs ».

Amélioration de la concurrence et de la dette

La procédure de déséquilibre macroéconomique a été introduite en 2011 à la suite de la crise économique. Mis en place à titre préventif, ce statut repose sur une analyse annuelle par la Commission de la situation économique et sociale de chaque pays, suivie de recommandations par pays.

Chaque année, la Commission examine les progrès réalisés dans la mise en œuvre de ces recommandations afin de classer chaque pays évalué en conséquence.

En 2017, la France a été classée dans la catégorie des déséquilibres macroéconomiques « excessifs » en raison de la faible dynamique liée à la compétitivité et de l’endettement public sans cesse croissant.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.