La NASA et Amazon s’installent en France pour développer les drones de livraison

0

La NASA et Amazon.com Inc. utilisent des experts en France pour déterminer comment coordonner le trafic aérien des drones, renforçant ainsi le rôle du pays en tant que centre d’évolution de la réglementation des avions sans pilote.

Alors qu’Amazon emploie une équipe dans la banlieue parisienne, la NASA est proche d’Airbus SE, dont le siège se situe à Toulouse, faisant ainsi appel au concepteur de drones Delair-Tech en vue de tester des prototypes de logiciels de gestion du trafic aérien.

La gestion du trafic aérien est un argument essentiel en vue de convaincre les régulateurs que les véhicules sans pilote sont sûrs et capables de voler plus haut et plus loin, notamment dans l’optique de livrer des marchandises.

« Coordonner le trafic entre les drones, ainsi qu’avec les avions, c’est l’objectif final qui mobilise de nombreuses personnes dans l’industrie », a déclaré l’entrepreneur Michael de Lagarde, chef de la direction de Delair-Tech. « Aujourd’hui, nous sommes collectivement au niveau zéro de la gestion du trafic, nous nous contentons de segmenter l’espace aérien. »

La NASA poursuit ses efforts pour créer un système de contrôle du trafic aérien de drone avec l’aide des géants du Web Alphabet Inc. et Amazon.com Inc., qui ont tous deux signé des accords avec l’agence spatiale.

La France a été l’un des premiers pays à réglementer l’utilisation des drones commerciaux en 2012, ce qui a stimulé la croissance de start-ups locales et l’expertise générée depuis est exploitée par la NASA actuellement.

Partager.

Répondre