E. coli : le nombre de cas de contamination double en France

0

Dans le cadre du suivi de l’épidémie d’Escherichia coli (E. coli ) 026 liée à la consommation de reblochons de lait cru produits sur le site de Chabert, à Cruseilles (Haute-Savoie), les autorités sanitaires françaises font état de 14 enfants de 1 à 5 ans inclus dans l’enquête.

Enquête toujours en cours

Au 31 mai, 6 enfants atteints de SHU étaient infectés par la même souche d’E. Coli 026, pour laquelle la consommation de reblochon incriminée est documentée. Ces six enfants sont domiciliés dans plusieurs régions de France métropolitaine (Centre-Val de Loire, PACA, Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays-de-la-Loire).

Pour 8 autres enfants, des enquêtes sont en cours. Parmi ceux-ci, deux avaient des signes de gastro-entérite et six avaient un SHU. Un des enfants avec le SHU est mort ; l’enquête sur cette affaire est en cours. A ce jour, il ne peut être écarté ou affirmé que ces cas de SHU sont liés à la consommation de reblochon : souche non isolée et caractérisée, ou consommation de reblochon incriminée non encore documentée.

Le SHU est une maladie rare en France : entre 100 et 160 cas sont signalés chaque année dans le cadre du système de surveillance. C’est une maladie grave, car elle est la principale cause d’insuffisance rénale aiguë chez les enfants âgés de 1 mois à 3 ans.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business
Assign a menu in the Left Menu options.
Assign a menu in the Right Menu options.