Une nouvelle coentreprise pour le lancement d’un projet français d’énergie marémotrice

0

Une collaboration a été lancée pour déployer 2 GW de capacités d’énergie marémotrice dans le nord de la France.

L’accord a été signé le mois dernier à Londres entre Hervé Morin, président de la région Normandie, et Tim Cornelius, directeur général de la société d’énergies renouvelables SIMAC Atlantic Energy.

Ensemble, ils ont formé Normandie Hydrolienne, qui construira à Raz Blanchard une usine de traitement des courants de marée qui pourrait à terme fournir environ 2 GW de capacités d’énergie marémotrice à la région Normandie.

Cet accord créera un partenariat public-privé avec des financements provenant de l’agence de développement économique de la région française, AD Normandie, et de son fonds d’investissement, Normandie Participations. Selon les termes de l’accord, SIMEC Atlantis détiendra une participation majoritaire dans Normandie Hydrolienne.

SIMEC Atlantis Energy, anciennement Atlantis Resources, va désormais commencer le développement du site. Il construira le projet par phases en installant initialement 20 turbines marémotrices.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business
Assign a menu in the Left Menu options.
Assign a menu in the Right Menu options.