En plein ralentissement économique européen, la France propose un plan de croissance

0

Alors que l’économie mondiale vacille, la France propose un “contrat de croissance” pour renforcer le développement et la résilience de la zone euro.

La France se prépare à proposer un nouveau “contrat de croissance” avec ses partenaires commerciaux de la zone euro, dans l’espoir d’encourager davantage de pays d’Europe du Nord à investir chez leurs voisins du sud et de continuer ainsi à encourager de nouvelles réformes économiques. Le contrat de croissance proposé encouragerait les États financièrement plus faibles et moins compétitifs à entreprendre des réformes, en échange d’investissements supplémentaires de la part d’États économiquement plus forts comme l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait décidé de présenter sa proposition lors d’une récente réunion du G7 à Washington.

“Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face au ralentissement marqué et préoccupant de la situation mondiale”, a déclaré Bruno Le Maire à une commission parlementaire française des finances. “Je pense que les ministre des Finances et de l’économie de la zone euro ont la responsabilité d’agir.”

Ce n’est pas non plus la première fois que la France appelle à accroître les investissements de l’Europe du Nord. Bien qu’à ce jour, de tels appels aient été largement ignorés. En 2014, le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, avait exhorté l’Allemagne à investir 50 milliards d’euros supplémentaires dans des projets destinés à soutenir l’économie européenne. Néanmoins, Bruno Le Maire a insisté cette fois sur le fait qu’il ne s’agissait pas simplement d’une nouvelle demande, soulignant le fait que la France poursuivait déjà ses propres réformes économiques.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business