Une seule journée de travail par semaine suffit à améliorer sa santé mentale

0

Des chercheurs affirment que travailler huit heures a le même impact positif qu’un emploi à temps plein.

Une seule journée suffit

De nouvelles recherches mettent en exergue les bénéfices de l’emploi sur la santé mentale, et que ceux-ci seraient perceptibles à partir d’une seule journée de travail par semaine.

Le chômage a déjà été présenté comme vecteur de problèmes de santé mentale, les experts suggérant que le travail offre des bénéfices, notamment une structure temporelle, des contacts sociaux et un sens de l’identité.

Mais il restait une question clé sans réponse. “Personne ne semblait avoir trouvé à quel point vous aviez besoin de ces avantages”, a déclaré Brendan Burchell, co-auteur de la recherche menée à l’Université de Cambridge.

Des chercheurs affirment aujourd’hui qu’ils ont constaté un impact positif sur la santé mentale lorsqu’on passe du chômage à un emploi rémunéré, et que cet avantage apparaît dès huit heures de travail, soit environ un jour, en une semaine. Travailler plus longtemps que cela ne présente aucun avantage supplémentaire sur la santé mentale.

Dans la revue Social Science and Medicine, Brendan Burchell et ses collaborateurs décrivent comment ils sont parvenus à leurs conclusions en analysant les réponses à une enquête réalisée chaque année au Royaume-Uni depuis 2009, en se concentrant sur les données de plus de 71 000 personnes âgées de 16 à 64 ans ayant fourni des réponses tous les deux ou trois mois, sur plusieurs années.

Parmi les questions, les participants ont été invités à remplir un questionnaire afin de fournir un « score » de leur santé mentale, d’évaluer leur satisfaction à l’égard de leur vie et de fournir une foule d’autres données, notamment leur statut professionnel et la durée hebdomadaire de leur labeur.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business