EDF condamné à une amende de 1,8 million d’euros pour ne pas avoir payé ses factures à temps

0

Le géant français de l’énergie EDF s’est vu infliger une amende record de 1,8 million d’euros pour ne pas avoir payé des factures à temps.

Le montant record vise à dissuader les grandes entreprises d’affamer leurs petits fournisseurs en retardant leurs paiements le plus longtemps possible, a annoncé le gouvernement français.

La ministre de l’Economie, Agnes Pannier-Runacher, a déclaré ce jeudi 1er août que le gouvernement voulait “frapper les entreprises au portefeuille” pour imposer un changement de mentalité au sujet du paiement des factures, actuellement considéré par beaucoup comme “un problème administratif mineur”.

La France, à l’instar de nombreux pays européens, s’attaque aux retards de paiement, accusés de mettre parfois les petites entreprises en faillite, celles-ci étant de leur côté dans une situation de stress financier plus rapidement si elles ne règlent pas leurs factures à temps.

En 2016, le gouvernement socialiste du président de l’époque, François Hollande, a relevé l’amende maximale pour retard de paiement de 375 000 € à 2 millions €.

Le président Emmanuel Macron a continué sur la même voie, en promulguant une loi inspirée du Royaume-Uni qui permet au gouvernement de nommer publiquement les entreprises fautives afin de ternir leur réputation.

Plusieurs grandes entreprises ont été mises au rebut ces derniers mois, notamment le géant américain de la vente au détail en ligne Amazon, le chinois Huawei, la chaîne de cosmétiques française Sephora ainsi que le service postal national.

Toutefois, l’amende infligée à EDF est supérieure à toutes les sanctions précédentes, la plus sévère à ce jour (670 000 €) ayant été attribuée à une filiale du géant industriel allemand HeidelbergCement en mai.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business