Les importations de gaz naturel américain sont pires que les usines à charbon, selon un climatologue

0

Un expert américain du climat a appelé le gouvernement irlandais à interdire les importations de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance de son pays, ces dernières auraient une empreinte d’émissions globales encore plus importante que le charbon.

S’exprimant par vidéoconférence dans le cadre d’une audition du Climate Action Committee cette semaine au sujet de l’impact potentiel des importations de gaz, le professeur Robert Howarth a déclaré que la production américaine était dominée par le gaz de schiste obtenu par fracturation hydraulique.

L’audience fait suite à la décision controversée du gouvernement irlandais d’aider le terminal méthanier de Shannon à figurer sur une liste spéciale européenne qui pourrait lui donner accès à un financement de 5,35 milliards d’euros en provenance de l’UE, et à un processus accéléré de planification et d’octroi de permis.

Les opposant au projet soutiennent que ce terminal faciliterait l’importation de gaz de schiste en provenance des États-Unis, car la société américaine derrière le terminal, New Fortress Energy, est approvisionnée par ce type de gaz libéré par fracturation et prévoit également de construire une infrastructure à proximité de «champs de schiste» en Pennsylvanie.

La fracturation est un processus d’extraction de gaz consistant à forer dans des roches et à injecter de l’eau sous pression, du sable et divers produits chimiques afin de libérer du gaz. Aux États-Unis, de nombreuses études ont établi un lien entre la fracturation hydraulique, l’insuffisance pondérale à la naissance, les naissances avant terme, les anomalies congénitales, l’asthme et les problèmes de développement neurologique.

L’Irlande fait partie d’un petit groupe de pays qui ont interdit la fracturation hydraulique. Une étude de 2017 publiée par l’Environmental Protection Agency a révélé que cette pratique pouvait nuire à l’environnement et à la santé humaine.

Le professeur Howarth est un expert des émissions de méthane de l’industrie du pétrole et du gaz. Il a publié plus de 10 articles examinés par des pairs sur les émissions de méthane résultant de l’exploitation de gaz de schiste au cours des dernières années.

Il a déclaré au Comité que le méthane est un «gaz à effet de serre incroyablement puissant» et qu’il est, gramme par gramme, 100 fois plus dangereux que le dioxyde de carbone.

Le scientifique de l’Université Cornell a expliqué comment le méthane est émis dans l’atmosphère en raison de fuites et d’émissions sur le site du puits de schiste, pendant le traitement et le stockage, ainsi que lors du transport dans des pipelines. De cette manière, environ 3,5% du gaz de schiste américain produit est rejeté dans l’atmosphère, a-t-il déclaré.

Dans ses recherches les plus récentes en biogéosciences, il a déclaré que le méthane dans l’atmosphère “avait augmenté rapidement au cours de la dernière décennie”. Le développement des gaz de schiste en Amérique du Nord en est le facteur le plus important, a-t-il déclaré, représentant un tiers de l’augmentation des émissions mondiales de toutes les sources.

Une plus grande empreinte de gaz irlandaise

Exporter du gaz vers l’Irlande aurait “une empreinte de gaz à effet de serre encore plus grande”, a-t-il averti, car le processus de liquéfaction et le transport à travers l’Atlantique nécessitent une “quantité d’énergie importante”.

Le procédé de liquéfaction et le transport consomment beaucoup d’énergie et nécessitent une réfrigération continue qui réduit le rendement net en énergie et augmente l’intensité des émissions par rapport aux chaînes d’approvisionnement en gaz classiques.

«J’estime donc que l’utilisation du gaz de schiste importé sous forme de GNL en Irlande engendrerait… une empreinte au sol supérieure de 44% à celle du charbon», a déclaré le professeur Howarth. Il s’agit d’une «estimation prudente», a-t-il ajouté, qui ne tient pas compte des émissions de méthane supplémentaires provenant du stockage et du transport.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business