Le gouvernement promet 1,5 milliard d’euros pour apaiser les personnels de santé en colère

0

Après une grève des personnels de santé, le gouvernement français a annoncé mercredi dernier une aide de 1,5 milliard d’euros sur trois ans pour les hôpitaux publics en difficulté.

Quelque 270 millions d’euros seront déboursés à partir de 2020, a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe en présentant à Paris un plan élaboré par le gouvernement pour calmer le personnel de santé. M. Philippe a dit que la somme déboursée viendrait s’ajouter à ce qui est contenu dans le budget.

“L’augmentation”, a-t-il déclaré, “sera approuvée la semaine prochaine dans le cadre de la loi de finances” sur l’aide sociale. Le bras droit du président Emanuel Macron a déclaré que l’État absorberait également un tiers de la dette, soit environ 10 milliards d’euros, détenus par les hôpitaux publics pour “rétablir” leur “solde budgétaire”.

La ministre de la Santé, Agnes Buzyn, a également annoncé l’octroi d’une prime annuelle de 800 euros à environ 4 000 infirmières et assistants médicaux vivant entre Paris et sa banlieue et gagnant moins de 1 900 euros par mois. Les embauches bloquées, les coupes budgétaires et le surmenage du personnel sont parmi les problèmes qui ont poussé le secteur à manifester dans tout le pays le 14 novembre.

Depuis 2009, selon la Fédération Hospitalière de France, des réductions d’environ 9 milliards d’euros ont été imposées aux secteurs, provoquant la fureur du personnel en difficulté. Le gouvernement français tente actuellement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour désamorcer la possibilité d’une autre crise sociale après celle des Gilets jaunes et empêcher une “convergence des luttes “entre plusieurs professions avant un appel massif à la grève prévu le 5 décembre.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business