L’Espagne avance sur ses projets de taxe GAFA malgré les menaces américaines

0

L’Espagne devrait mettre en place sa taxe sur les géants du numérique si le Parti socialiste (PSOE) et Unidas Podemos, de gauche, obtiennent suffisamment de soutien pour former un gouvernement de coalition à la fin du mois.

Le gouvernement par intérim, dirigé par Pedro Sánchez, a l’intention de suivre les traces de la France en forçant les géants du numérique à payer des impôts sur les revenus réalisés dans le pays – malgré les tarifs de représailles qu’il pourrait déclencher depuis les États-Unis.

La semaine dernière, l’administration du président Donald Trump a menacé d’introduire des droits de douane de 100% sur les produits français tels que le vin, le fromage, les produits de beauté et les sacs à main. Cette mesure est intervenue en réponse à l’annonce par Paris d’une taxe de 3% sur les grandes entreprises technologiques comme Facebook et Google.

Mais les avertissements de Washington ne produisent pas l’effet escompté. La Commission européenne a soutenu la France, tandis que l’Espagne pourrait être le prochain pays de l’UE à appliquer la désormais célèbre «taxe GAFA».

Madrid a accueilli favorablement une proposition de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) visant à relever le défi fiscal découlant d’une économie de plus en plus numérisée. L’OCDE promeut une taxe unifiée afin que les géants de la technologie contribuent là où ils fournissent leurs services.

La ministre espagnole de l’économie et des affaires, Nadia Calviño, a souligné la nécessité de faire avancer le débat sur la fiscalité de l’économie numérique au sein de l’UE et de l’OCDE pour établir des taxes similaires entre les différents États membres.

Mais alors que les solutions mondiales évoluent lentement, l’absence d’un cadre international ne semble plus empêcher Madrid d’agir.

Le Parti socialiste vise à inscrire la «taxe GAFA» à l’ordre du jour du Parlement espagnol dès qu’il y aura un nouveau gouvernement. “Nous devrons agir au niveau national”, a ainsi déclaré Nadia Calviño dans une interview à la radio en octobre.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business