Les énergies renouvelables en tête du mix des capacités en France à l’horizon 2028

0

La capacité installée non-renouvelable hydroélectrique en France devrait atteindre 25,3 GW d’ici 2030 (contre 8 GW en 2018) à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 11,03%, selon un rapport de GlobalData.

Le rapport, intitulé ”France Power Market Outlook to 2030, Update 2019 – Market Trends, Regulations, and Competitive Landscape” révèle que l’énergie renouvelable non hydroélectrique devrait afficher le taux de croissance le plus élevé en 2019-2030, enregistrant un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 21,9%, l’éolien étant le plus grand contributeur dans le mix d’énergies renouvelables, suivi par les petites centrales hydroélectriques, les biopouvoirs, le solaire PV et autres.

En 2000, l’énergie nucléaire a été utilisée comme source principale avec une part de 54% dans le mix énergétique, suivie par le thermique et l’hydroélectricité. Cependant, la tendance a changé et la part du thermique et de l’hydroélectricité est tombée à 13,9% et 19,06% respectivement tandis que les énergies renouvelables ont augmenté à 19,9% en 2018. Le pays met l’accent sur une plus grande utilisation des énergies renouvelables à 19,9%.

Le pays vise à dynamiser les sources d’énergie renouvelables à un TCAC de 8,9% au cours de la période 2019-2030 avec une augmentation nette de capacité d’environ 50 GW. La capacité installée pour l’éolien terrestre doublera par rapport à ses niveaux actuels de 15,1 GW d’ici 2026, et pour soutenir l’expansion, le gouvernement a annoncé le doublement du budget des énergies renouvelables. Le solaire photovoltaïque n’est pas très en retard en termes de croissance et connaîtra un ajout de plus de 24 GW au cours de la période 2019-2030. À long terme, le gouvernement a décidé de réduire sa dépendance aux combustibles fossiles et remplace les centrales au charbon et au fioul par des centrales au gaz. Le gouvernement a également annoncé de ramener la production d’énergie nucléaire à 50% de la production nette d’ici 2035. Le plan est de mettre hors service environ 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035 et de combler le fossé par les sources d’énergie renouvelables.

La France dans le cadre du programme pluriannuel énergie vise à réduire la consommation de combustibles fossiles de 40% d’ici 2030 par rapport à 2012 et d’assurer une transition énergétique claire, équitable et durable pour tous. Le plan comprend l’élimination progressive du charbon d’ici 2022, la mise hors service des réacteurs nucléaires et la stimulation du développement des énergies renouvelables, l’accent étant mis sur l’énergie éolienne et solaire. Dans le cas de l’éolien, la France a ouvert la voie aux éoliennes flottantes avec quatre projets de démonstration approuvés par la Commission européenne.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business