Total ajoute un autre projet d’éoliennes flottantes à son portefeuille

0

Total a pris une participation de 20 % dans le projet pilote d’éoliennes flottantes EolMed en France, situé en mer Méditerranée, au large des côtes de Gruissan et près de Port-La-Nouvelle.

Le projet EolMed de 30 MW comprendra trois turbines MHI Vestas de 10 MW installées sur les fondations flottantes de l’Ideol et devrait être construit en 2023.

La société a annoncé le dernier ajout à son portefeuille croissant d’éoliennes offshore après avoir rejoint plusieurs projets dans le secteur dans le monde entier depuis le début de cette année, dont la plupart utilisent la technologie éolienne flottante.

Plus récemment, le géant français de l’énergie et du pétrole est entré sur le marché sud-coréen des éoliennes flottantes en s’associant au Green Investment Group (GIG) de Macquarie pour le développement de cinq parcs éoliens flottants. Quelques mois auparavant, Total avait annoncé qu’il achetait une participation de 51 % dans le parc éolien offshore de Seagreen, actuellement en construction en Écosse. Les éoliennes de Seagreen seront installées sur des fondations fixées au fond.

Au début de l’année, la société a révélé son projet éolien flottant commun avec Simply Blue Energy au Pays de Galles, le parc éolien Erebus de 96 MW qui a obtenu des droits sur les fonds marins cet été.

En annonçant le rachat du projet pilote français EolMed à trois turbines, détenu jusqu’à présent par Qair, Total a déclaré qu’il continuait à renforcer sa position dans le secteur émergent de l’éolien offshore flottant, dans lequel il veut être l’un des leaders mondiaux.

“L’éolien offshore flottant est un segment très prometteur dans lequel Total apporte notamment sa grande expérience des projets offshore”, a déclaré Julien Pouget, directeur des énergies renouvelables de Total. “Avec notre partenaire Qair, nous disposons des moyens nécessaires pour relever les défis technologiques et financiers qui détermineront notre succès futur. Je me réjouis que Total puisse contribuer à l’émergence de ce nouveau secteur en France”.

Outre les parcs éoliens flottants, Total explore également le potentiel d’alimentation des plateformes pétrolières et gazières offshore par des éoliennes flottantes, et a rejoint le centre d’excellence national sur les éoliennes offshore flottantes (FOWCoE) au Royaume-Uni.

L’achat et le développement de projets éoliens offshore s’inscrivent dans l’ambition de Total de devenir une entreprise énergétique à émissions nettes zéro d’ici 2050.

Pour atteindre cet objectif, la société est en train de constituer un portefeuille d’activités dans le domaine de l’électricité, et en particulier dans celui de l’électricité produite par des sources renouvelables, qui pourrait représenter jusqu’à 40 % de ses ventes d’ici 2050. Total a déclaré que d’ici la fin de cette année, sa capacité de production brute d’électricité dans le monde sera d’environ 12 GW, dont quelque 7 GW d’énergie renouvelable.

“Avec l’objectif d’atteindre une capacité de production de 35 GW à partir de sources renouvelables d’ici 2025, Total continuera à développer ses activités pour devenir l’un des leaders mondiaux des énergies renouvelables”, déclare la société.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business