L’économie française s’est contracté de 11% en 2020

0

L’économie française devrait maintenant se contracter de 11 % en 2020, contre une prévision antérieure d’une contraction de 10 %, a déclaré vendredi à la radio le ministre français des finances Bruno Le Maire.

Toutefois, M. Le Maire a réitéré son espoir que la France puisse retrouver des chiffres de croissance économique décents d’ici 2021.

“A partir de 2021, nous serons capables de retrouver des chiffres de croissance, qui seront de bons chiffres de croissance”, a-t-il déclaré à la radio France Inter.

“Au quatrième trimestre, nous risquons d’avoir un taux de croissance négatif“, a déclaré M. Le Maire dans une interview radiophonique vendredi matin.

“Mais je suis sûr que l’économie française connaîtra un fort rebond en 2021”. La croissance reviendra au niveau de 2019 dans le courant de 2022, a ajouté le ministre.

Le Maire a déclaré que la nouvelle contraction n’était pas une surprise, car elle survient après que de nombreuses économies de premier plan aient été poussées dans une récession sans précédent par les confinements imposés aux quatre coins du monde au début de la pandémie.

Le risque d’une croissance négative en fin d’année a été pris en compte dans les prévisions globales du gouvernement pour une contraction du produit intérieur brut pour l’ensemble de l’année 2020, a-t-il expliqué.

Le Maire a déclaré cette semaine que le coût total du soutien financier français aux entreprises pendant le confinement sera de 15 milliards d’euros pour chaque mois de confinement. Le confinement devrait durer jusqu’au 1er décembre, mais pourrait être prolongé.

Jeudi, le Premier ministre Jean Castex a déclaré que les couvre-feux initialement prévus dans neuf villes, dont Paris, seraient étendus à 54 départements différents du pays, touchant au total 46 millions de personnes.

Dans le même temps, M. Castex a également annoncé que les mesures de soutien économique aux entreprises en difficulté seraient également étendues.

Le nouveau confinement national de la France – imposé pour tenter d’enrayer la résurgence de la pandémie de COVID-19 – devrait frapper l’économie, car de nombreux magasins et entreprises devront à nouveau fermer, comme ils l’ont fait lors d’un précédent verrouillage en mars dernier.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business