France Hydrogène et la BEI signent un accord pour accélérer le soutien aux projets hydrogène

0

Cet accord s’inscrit dans le cadre du programme de conseil InnovFin de la BEI, qui est soutenu par la Commission européenne

La convention signée entre France Hydrogène et la Banque européenne d’investissement (BEI) vise à apporter un soutien axé sur le conseil et l’accompagnement des porteurs de projets dans la filière hydrogène.

Grâce à cet accord, les promoteurs de ce secteur bénéficieront de l’expertise technique et financière de la banque du climat de l’UE, le premier prêteur international dans le domaine de la transition énergétique.

France Hydrogène (AFHYPAC), l’association française pour l’hydrogène et les piles à combustible, et la Banque européenne d’investissement (BEI) – la banque du climat de l’UE – ont signé aujourd’hui un accord de collaboration visant à faciliter l’accès des promoteurs de projets hydrogène en France aux solutions de financement et à l’expertise de la BEI.

Plus précisément, cet accord s’inscrit dans le cadre du programme de conseil InnovFin de la BEI, qui est soutenu par la Commission européenne. Les ressources mises à disposition par ce programme devraient permettre d’accélérer le financement des projets hydrogène par la mise en place d’un conseil et d’un accompagnement personnalisé, parallèlement à une exploration approfondie des possibilités de financement.

La BEI et France Hydrogène partagent des objectifs communs, en particulier leur engagement fort sur les questions climatiques. La BEI est la banque du climat de l’UE, et le financement de nouvelles technologies, telles que les projets innovants de lutte contre le changement climatique, est au cœur de son activité. Les technologies de l’hydrogène jouent un rôle majeur dans l’accélération de la transition énergétique, mais elles nécessitent une mise à l’échelle et des investissements importants. Pour cette raison, il est nécessaire de soutenir les promoteurs de projets tout au long de la phase d’étude et de faisabilité de leur projet ainsi que de la phase de recherche de financement.

La BEI travaillera donc en étroite collaboration avec France Hydrogène et ses membres sur le partage des connaissances et des meilleures pratiques afin de faciliter l’accès au financement le plus approprié pour les projets d’hydrogène proposés et ainsi identifier ceux qui pourraient être éligibles à un financement de la BEI. Cette étroite coopération permettra également d’identifier les déficits de financement dans ce secteur émergent afin de les combler par l’introduction de nouveaux instruments financiers, entre autres.

“Cet accord avec France Hydrogène marque une étape importante dans le développement des projets hydrogène en France. Faire face à l’urgence climatique représente un défi énorme et des solutions innovantes doivent être développées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre”, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-présidente de la BEI. “Grâce à notre expertise en tant que banque du climat de l’UE, nous espérons que de nombreux promoteurs de projets bénéficieront d’un accompagnement personnalisé et de financements facilités”.

Il a conclu : “Je me félicite également du soutien important de la Commission européenne à cet accord. Le développement du marché de l’hydrogène en France devrait avoir un impact positif sur le climat et le développement industriel en France et dans l’Union européenne. C’est en mettant en commun nos forces et nos compétences que nous parviendrons à relever le défi climatique”.

“Pour atteindre les objectifs de la loi de 2030 sur l’énergie et le climat, les besoins en investissements publics et privés sont estimés à près de 24 milliards d’euros pour la décennie à venir. Comme la Commission européenne et d’autres gouvernements, le gouvernement français a annoncé une stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène sans carbone avec un soutien financier de 7,2 milliards d’euros sur 10 ans.

L’accord de partenariat signé aujourd’hui avec la BEI donne un nouveau signal positif pour le déploiement et la montée en puissance des technologies de l’hydrogène en France et en Europe : l’objectif est que les acteurs de notre filière détiennent toutes les cartes et soient soutenus dans le déploiement des projets, le soutien aux innovations et la recherche de solutions industrielles afin de réduire les coûts et de devenir rapidement plus compétitifs en Europe et sur le marché international. France Hydrogène et la BEI entendent collaborer efficacement dans ce but”, a déclaré Philippe Boucly, Président de France Hydrogène.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business