EDF voit une opportunité dans l’hydrogène et dans le stockage d’énergie en Inde

0

Des technologies telles que l’hydrogène et le stockage d’énergie par batterie sont entrées dans une phase de maturité en France, et l’entreprise voit un grand intérêt pour celles-ci dans le processus de décarbonisation du secteur énergétique qu’a lancé l’Inde.

Harmanjit Nagi, directeur d’EDF Inde, a déclaré qu’ils essayaient de tester les domaines d’utilisation spécifiques de leurs technologies dans l’infrastructure de recharge des VE par le biais de leur programme Pulse India. “Nous explorons également les opportunités dans le marché de l’hydrogène et du stockage (dont zinc et sel fondu), car nous pensons que ces technologies favorisent une économie post-Covid-19 plus décarbonisée”, a déclaré M. Nagi.

EDF met déjà en place environ cinq millions de compteurs intelligents dans le pays dans le cadre de la campagne du gouvernement indien visant à convertir 250 millions de compteurs conventionnels en compteurs intelligents prépayés d’ici 2022.

M. Nagi a déclaré qu’ils examinent plusieurs appels d’offres dans le segment des compteurs intelligents et de la distribution dans les Etats indiens de l’Uttar Pradesh, du Madhya Pradesh et de Tripura

La compagnie d’électricité a également sélectionné quelques jeunes entreprises indiennes comme “futurs partenaires” en Inde pour développer des infrastructures intelligentes durables et résistantes, ainsi que dans l’e-mobilité dans le cadre de leur programme d’incubation. La start-up Nunam réhabilite par exemple les batteries usagées pour assurer une économie cyclique ; Charge Zone crée un logiciel de recharge des VE ; Solavio exploite et entretient des centrales solaires à l’aide de robots efficaces ; tandis que Thermal crée des entrepôts frigorifiques mobiles en utilisant des panneaux photovoltaïques pour les louer aux agriculteurs.

“Nous ne soutenons que les entreprises qui encouragent la décarbonisation du secteur de l’électricité. Elles peuvent être nos futurs partenaires en Inde pour développer ces technologies”, a déclaré M. Nagi.

EDF espère également recevoir bientôt la lettre d’engagement pour le projet de centrale nucléaire de Jaitapur d’environ 10 000 MW.

EDF va construire six réacteurs, d’une capacité de 1 650 MW chacun, dans la centrale proposée près de Ratnagiri dans le Maharashtra. Lorsqu’elle sera opérationnelle, elle sera le plus grand parc de production nucléaire du monde avec une capacité de 9 900 MW.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business