Le régulateur du nucléaire approuve la révision de la prolongation de 10 ans de la durée de vie du parc français

0

Le régulateur nucléaire français ASN a terminé une révision générique visant à prolonger la durée de vie de 32 réacteurs du parc de 900 MW de 10 ans au-delà des 40 ans initialement prévus, a-t-il déclaré le 25 février.

“L’ASN considère que les mesures prévues par EDF combinées à celles prescrites par l’ASN ouvrent la perspective d’une poursuite de l’exploitation de ces réacteurs pendant 10 ans supplémentaires à l’issue de leur quatrième réexamen périodique de sûreté”, a-t-elle déclaré.

La poursuite de l’exploitation nécessite la mise à jour des études de conception ou le remplacement des équipements, a déclaré l’ASN.

La résolution définit les améliorations et les mesures à appliquer lors de la quatrième révision décennale des réacteurs (VD4).

Deux d’entre elles ont déjà été réalisées au Tricastin 1 et au Bugey 2. Le programme complet est prévu jusqu’en 2031.

Le programme Grand Carenage d’EDF visant à prolonger la durée de vie du parc de 900 MW est estimé à 49,4 milliards d’euros pour la période allant jusqu’à 2025, selon le rapport annuel d’EDF.

L’examen et les mesures prévues par EDF ont fait l’objet d’une consultation publique dans le cadre du HCTISN (Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire), a déclaré l’ASN.

La production nucléaire française a chuté en 2020 pour atteindre un niveau record de 335 TWh, principalement en raison des ajustements de maintenance liés aux coronavirus, mais aussi de la fermeture des deux réacteurs de 900 MW à Fessenheim et des arrêts prolongés à Flamanville, Paluel et Bugey.

En 2017, la France a reporté de 10 ans, jusqu’en 2035, son projet de réduire la part du nucléaire dans son mix énergétique à 50 %, ce qui permettra de prolonger l’exploitation et la durée de vie du parc de 900 MW.

Selon une nouvelle feuille de route énergétique du PPE, quatre à six réacteurs devraient fermer d’ici 2028 et 14 d’ici 2035. EDF a nommé sept sites où elle fermerait des unités (Blayais, Bugey, Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Tricastin).

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business