Un rapport propose d’interdire la livraison gratuite des achats en ligne en raison de leur impact sur l’environnement

0

Un rapport parlementaire dénonçant l’impact environnemental des achats en ligne propose une série de nouvelles mesures pour réglementer les livraisons.

Le rapport publié jeudi, rédigé par deux sénateurs du Parti socialiste et du parti Les Républicains et consulté par le journal Le Figaro, vise à réduire l’impact environnemental causé par le transport des marchandises.

Les mesures suggérées comprennent l’interdiction des livraisons gratuites et l’obligation pour les entreprises qui vendent leurs produits en ligne de divulguer l’empreinte carbone des options de livraison proposées.

“En France, près de 90 % du transport intérieur de marchandises est effectué par la route (…), au détriment du fret ferroviaire et fluvial.

“Vingt-trois pour cent des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports résultent des poids lourds et 19 % des véhicules utilitaires légers”, précise le rapport.

En 2014, une loi visant à soutenir les petites librairies a restreint les livraisons gratuites dans la vente en ligne de livres. Amazon a riposté en ne faisant payer aux clients qu’un centime pour les livres expédiés à leur domicile.

Accéléré par la pandémie, le commerce électronique a explosé l’an dernier – il représentait 112 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2020, selon Le Monde, et 92 % des Français font désormais leurs achats en ligne. Un milliard de colis ont été livrés en 2020, contre 800 millions en 2019.

Selon l’Agence pour la transition écologique (Ademe), chaque achat en ligne équivaut à 12 grammes de CO2, soit l’équivalent de la conduite d’une voiture sur environ 1 km.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business