La croissance de l’activité en France a reculé un peu plus que prévu en juillet

0

La croissance de l’activité des entreprises françaises a reculé en juillet par rapport à juin, un peu plus que prévu initialement, selon une enquête, alors que des perturbations dans l’approvisionnement en matériaux ont nui au commerce dans la deuxième plus grande économie de la zone euro.

Le compilateur de données IHS Markit a déclaré que son indice final des directeurs d’achat pour le secteur des services en France en juillet est tombé à 56,8 points contre 57,8 en juin. Le chiffre final pour juillet est également légèrement inférieur à la prévision initiale de 57,0.

L’indice PMI composite global d’IHS Markit, qui comprend les secteurs des services et de l’industrie manufacturière, est tombé à 56,6 points en juillet, contre 57,4 en juin – également légèrement inférieur à la prévision initiale de 56,8.

L’indice des services et l’indice PMI composite sont restés bien au-dessus du seuil de 50 points qui sépare une expansion de l’activité d’une contraction.

Toutefois, les arriérés de travail qui s’accumulent en raison de perturbations dans l’approvisionnement en matériaux pourraient entraver la progression économique de la France.

“Bien que l’indice PMI principal ait légèrement baissé, les données sont cohérentes avec une croissance de l’activité à un rythme soutenu, comme nous l’avons vu au cours des deux mois précédents, depuis que les restrictions liées à la pandémie ont été levées”, a déclaré Joe Hayes, économiste principal d’IHS Markit.

“La demande refoulée est considérable, et les entreprises s’efforcent d’y répondre, comme en témoigne l’une des plus fortes augmentations des arriérés de travail depuis une décennie”, a ajouté M. Hayes.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business