L’Irlande a une “place précieuse au cœur du rêve européen” pour Emmanuel Macron

0

Le président irlandais Michael D Higgins a accueilli le président français Emmanuel Macron à Áras an Uachtaráin à l’occasion de sa première visite officielle en Irlande.

M. Macron effectue une visite d’une journée à Dublin et a décrit l’Irlande comme “occupant une place précieuse au cœur du rêve européen”.

Dans le livre d’or de Áras an Uachtaráin, M. Macron a déclaré que cette invitation était un grand honneur et une source d’inspiration.

Il a réaffirmé que la France est le plus proche voisin de l’Irlande au sein de l’Union européenne et qu’elle restera un ami fidèle pour l’avenir.

Le président Higgins a abordé plusieurs sujets avec M. Macron, notamment l’avenir de l’UE après le Brexit, l’Afrique, la crise climatique et la crise à laquelle est confronté le programme mondial de vaccination contre le Covid-19, selon un communiqué de l’Áras.

“Le président Higgins a souligné son soutien à une Europe sociale, et la nécessité de développer de nouvelles connexions entre l’économie, l’éthique et l’écologie”, indique le communiqué.

Il a ajouté que le président Higgins a remercié M. Macron pour son “soutien continu à l’Irlande, nos idéaux partagés au sein de l’UE et l’assistance de la France à l’égard de nos citoyens en Afghanistan.”

Le président français rencontre le Taoiseach Micheál Martin pour un déjeuner de travail dans les Government Buildings.

Un point de presse aura lieu ensuite, au cours duquel la situation en Afghanistan devrait être évoquée.

Parmi les autres sujets qui devraient être abordés figurent le Brexit, l’avenir de l’UE et la pandémie de Covid-19.

La réticence de l’Irlande à adhérer à un taux global d’imposition des sociétés de 15 % devrait également faire l’objet de discussions entre le ministre français des finances, Bruno Le Maire, et le ministre des finances, Paschal Donohoe.

L’Irlande est l’un des neuf pays sur les 130 membres de l’OCDE à ne pas avoir signé l’engagement de 15 %.

Après avoir signé le livre d’or, le président Macron a sonné la cloche de la paix, qui a été inaugurée par le président McAleese pour marquer le 10e anniversaire de l’accord du Vendredi Saint.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business