La France et l’Espagne demandent une révision des règles régissant du marché européen de l’énergie

0

La Commission indique qu’elle examinera le rôle de l’Union dans les achats communs de gaz naturel et les possibilités de stockage.

La France et l’Espagne ont uni leurs forces pour demander des changements radicaux dans les règles du marché de l’énergie de l’UE, face aux augmentations “insupportables” des prix de l’électricité qui frappent les consommateurs et font grimper l’inflation.

Les appels à la réforme lancés par Paris et Madrid font suite à la flambée des prix du gaz qui a fait craindre une crise énergétique hivernale dans l’UE.

“Le marché européen de l’énergie n’est pas adapté à ce que nous voulons réaliser”, a déclaré Bruno Le Maire, ministre français de l’économie, avant une réunion des ministre des Finances de la zone euro à Luxembourg lundi. “Il est temps de jeter un coup d’œil au marché européen de l’énergie. Il a un inconvénient majeur, qui est l’alignement des prix de l’électricité sur le prix du gaz.”

M. Le Maire a déclaré que la crise était “injuste, inefficace et coûteuse” pour les citoyens et les entreprises. Il a déclaré que lui et son homologue espagnole, Nadia Calviño, demanderaient à la Commission européenne une meilleure régulation des stocks de gaz naturel de l’Union et une réforme des règles européennes pour réduire la volatilité des prix.

Le marché commun de l’énergie de l’UE a été mis en place dans les années 1990 pour contribuer à libéraliser l’accès au marché pour les fournisseurs d’électricité et garantir une certaine harmonie des prix. Les gouvernements conservent le contrôle total de leur bouquet énergétique national.

Depuis juillet, l’Espagne réclame une modification du système de tarification marginale de l’UE, en vertu duquel les tarifs sont fixés en fonction des prix les plus élevés que les réseaux nationaux sont prêts à payer. Le mois dernier, elle a exigé une approche commune de l’UE, notamment l’achat de gaz naturel pour contrer le pouvoir de marché des vendeurs et la constitution de réserves stratégiques.

“Les défis européens appellent une réponse européenne”, a déclaré Mme Calviño, numéro deux du gouvernement espagnol, dans une interview au FT avant la réunion. Elle a fait valoir qu’une réserve stratégique de gaz permettrait de “tirer la leçon de la réponse à la pandémie et de l’achat centralisé de vaccins”.

S’exprimant après la réunion ministérielle de l’Eurogroupe, le commissaire européen à l’économie, Paolo Gentiloni, a déclaré que Bruxelles présenterait en décembre un ensemble de politiques énergétiques qui étudieront le rôle de l’Union dans l’approvisionnement commun en gaz naturel et les possibilités de stockage accru.

M. Gentiloni a ajouté que les réponses politiques nationales devraient être “temporaires et ciblées afin de respecter le marché unique et les règles relatives aux aides d’État”.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business