Les ventes d’Hermes dépassent les prévisions, l’appétit pour les produits de luxe augmentant

0

Le détaillant de mode de luxe Hermes International (RMS.PA) a fait fi d’un ralentissement en Chine, dépassant les prévisions, la demande de produits de luxe continuant à augmenter.

Le fabricant des sacs Birkin a affiché une hausse de 31,5 % de son chiffre d’affaires au troisième trimestre de l’année, par rapport à la même période de l’année précédente, dépassant la hausse de 21 % attendue par les analystes.

Les revenus à la fin du dernier trimestre s’élevaient à 2,37 milliards d’euros, soit 40% de plus que leur niveau d’avant la pandémie de 2019, à taux de change constants, a révélé l’entreprise jeudi.

Sa solide performance a été stimulée par l’assouplissement des restrictions de verrouillage COVID-19 à travers le monde, les clients revenant dans les magasins physiques et dépensant leurs économies. Hermes a bénéficié d’une reprise des ventes en Europe et d’une accélération en Amérique également.

“La performance du troisième trimestre reflète une année atypique, au cours de laquelle nous poursuivons nos investissements stratégiques et accélérons les créations d’emplois”, a déclaré Axel Dumas, président exécutif d’Hermès, dans un communiqué.

“Dans un monde qui reste instable, l’équilibre entre nos 16 métiers et entre nos implantations dans le monde, nous permet d’avancer avec optimisme et prudence tout en continuant à créer des objets beaux, de qualité et durables.”

Cependant, les dépenses des touristes en voyage restent toujours en sourdine en raison de l’augmentation des cas de coronavirus en Asie au cours de l’été, notamment en Chine qui est le plus grand marché de la société.

En août, le président chinois Xi Jinping a également appelé à la “prospérité commune” et à la redistribution des richesses, ce qui a amené les investisseurs à s’inquiéter que Pékin puisse promouvoir des mesures visant à réduire l’écart de richesse du pays.

“Nous avons observé en Chine au cours des derniers trimestres une accélération de la fréquentation des magasins, une amélioration des taux de conversion et une augmentation des paniers moyens”, a déclaré Eric du Halgouët, directeur financier.

“Cette nouvelle clientèle est apportée, en partie, par les ventes en ligne, qui ont fortement contribué à attirer cette nouvelle clientèle dans nos magasins.”

La firme française a ajouté que malgré une base de comparaison élevée au quatrième trimestre, elle aborde la fin de l’année avec “confiance.”

L’action a progressé de 1,6 % sur la journée à Paris.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business