Les Sri Lankais recommencent à cuisiner avec du bois de chauffage alors que l’économie s’effondre

0

Alors que le Sri Lanka, autrefois relativement riche, est en proie à une grave crise économique, avec des pénuries de tout, des médicaments au gaz, les gens recommencent à cuisiner avec du bois de chauffage.

Le changement a commencé au début de l’année lorsque plus de 1 000 cuisines ont explosé dans le pays, tuant au moins sept personnes et en blessant des centaines d’autres.

La raison de ce drame ? Les fournisseurs, cherchant à réduire leurs coûts, avaient augmenté la proportion de propane, ce qui a fait monter la pression sur le réseau à des niveaux dangereux.

Mais aujourd’hui, comme partout ailleurs dans ce pays de 22 millions d’habitants, le gaz est soit indisponible, soit trop cher pour la plupart des gens.

Certains ont essayé de passer à des cuisinières à kérosène, mais le gouvernement n’avait pas de dollars pour l’importer avec l’essence et le diesel, qui sont également en pénurie.

Et ceux qui ont acheté des cuisinières électriques ont eu un choc brutal lorsque le gouvernement a imposé de longues coupures de courant, faute de dollars pour importer du carburant pour les générateurs.

Niluka Hapuarachchi, 41 ans, a été miraculeusement indemne lorsque sa cuisinière à gaz a explosé peu après la cuisson du déjeuner dominical en août.

“Heureusement, personne n’était là à ce moment-là. Il y avait des morceaux de verre partout sur le sol. La cuisinière à dessus en verre avait explosé. Je n’utiliserai jamais le gaz pour cuisiner. Ce n’est pas sûr. Nous utilisons maintenant du bois de chauffage”, dit-elle, malgré les mesures prises pour résoudre le problème du propane.

La propriétaire d’un restaurant de bord de route, M.G. Karunawathi, 67 ans, est également passée au bois et a déclaré qu’elle devait choisir entre fermer son commerce ou supporter la fumée et la suie.

“Nous souffrons (d’inhalation de fumée) lorsque nous cuisinons avec du bois de chauffage, mais nous n’avons pas le choix”, a déclaré Karunawathi à l’AFP. “Il est également difficile de trouver du bois de chauffage et il devient aussi très cher”.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business