La France va absorber une grande partie de la dette de la SNCF

0

Le gouvernement français envisage d’absorber environ 35 milliards d’euros de la dette de la SNCF, qui est d’environ 47 milliards d’euros, dans le cadre des réformes prévues à la SNCF, a annoncé ce lundi 21 mai le quotidien économique Les Echos.

Refonte de la SNCF en vue

Ce plan, qui verra le gouvernement assumer des dettes de la SNCF en 2020 et 2022, a été annoncé vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe aux syndicats ferroviaires.

Le gouvernement avait déjà annoncé qu’il reprendrait une partie substantielle de la dette de la SNCF à partir de 2020 dans le cadre de la réforme de la société, ce qui changera le statut de la SNCF et la préparera à la concurrence, mais n’avait pas précisé quel montant serait absorbé.

Les travailleurs syndiqués de l’entreprise publique mènent des grèves depuis le début du mois d’avril pour protester contre ces changements.

Les cheminots ont été rejoints par les fonctionnaires et travailleurs du secteur de l’énergie ce mardi dans le cadre d’une nouvelle journée de manifestations de masse contre les plans du président Emmanuel Macron visant à libéraliser l’économie française.

Partager.

Répondre