Gilets jaunes : les mesures sociales annoncées par Emmanuel Macron vont placer Paris en situation délicate vis-à-vis de Bruxelles

0

Les ministres français ont défendu la série de nouvelles mesures de dépenses et de réductions d’impôts annoncée par le président Emmanuel Macron ce lundi 10 décembre lors de son allocution à la nation, soulignant la crise des gilets jaunes aura des conséquences sur le budget de l’Etat qui est soumis aux règles de l’Union européenne.

“Pensez-vous que nous pouvons agir au niveau européen comme si rien ne s’était passé ?”, a ainsi déclaré le ministre de l’Énergie, François de Rugy, sur Radio Classique, évoquant également le vote sur le Brexit en Grande-Bretagne et la montée des partis d’extrême droite en Allemagne.

“Nous ne disons pas que la dette à long terme n’est pas un problème. Mais la priorité n’est pas d’en discuter avec Bruxelles, mais avec les Français.”

Dans un message préenregistré retransmis ce lundi soir à la télévision, Emmanuel Macron a exhorté les entreprises à verser à leurs travailleurs une prime de fin d’année non-imposable, a mis fin aux taxes sur les heures supplémentaires, a indiqué que le gouvernement financerait une augmentation de 100 euros par mois du salaire minimum et aboli une taxe controversée sur les retraites inférieures à 2 000 euros par mois.

Les premières déclarations des activistes gilets jaunes qui ont suivi laissent penser que le mouvement pourrait bien se poursuivre malgré ces annonces qui menacent de faire passer le déficit public au-dessus de la limite de l’Union européenne l’année prochaine.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business