La France commence à taxer Google, Apple, Facebook et Amazon

0

Les géants de la technologie vont maintenant devoir payer plus d’impôts en France, après que le gouvernement ait décidé de ne pas attendre que le reste de l’UE introduise la mesure. La taxe dite GAFA visant les grandes entreprises numériques entre en vigueur le 1er janvier.

Le gouvernement français espère lever 500 millions d’euros avec des taxes spécifiquement destinées aux multinationales de la technologie, notamment Google, Apple, Facebook et Amazon, a indiqué le ministre des Finances, Bruno Le Maire, qui avait annoncé cette décision en décembre. Il avait d’ailleurs souligné que “la taxe sera introduite quoi qu’il arrive.”

Paris a réclamé ce qu’il considère comme une taxation plus juste des grandes entreprises de l’Union européenne. Les progrès sur la question sont bloqués à Bruxelles, alors que le bloc de 28 membres est divisé sur l’imposition de taxes sur les géants de la Silicon Valley. Toute modification doit recevoir l’approbation unanime des États membres.

Les critiques affirment que les grandes entreprises gagnent de l’argent grâce aux économies des pays européens, mais utilisent leur structure complexe pour acheminer une partie de leurs bénéfices vers des États membres à faible taux d’imposition.

Le bloc adverse est dirigé par l’Irlande, qui est devenue une sorte de Mecque pour les entreprises de technologie américaines et héberge nombre de leurs sièges sociaux. L’Estonie et la Suède figurent également parmi ceux qui ne sont pas favorables à la proposition française, craignant que les taxes ne provoquent des représailles de la part des États-Unis.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business