Le gouvernement est allé “trop loin” avec McKinsey, affirme Bruno Le Maire

0

“Je pense qu’il y a effectivement eu un dérapage”, a déclaré M. Le Maire sur France 3.

Le gouvernement français a trop fait appel à des consultants externes tels que le cabinet américain McKinsey, a déclaré dimanche le ministre français de l’économie et des finances, Bruno Le Maire.

Cette déclaration intervient quelques jours après que des enquêteurs en France ont lancé des enquêtes sur le rôle que les cabinets de conseil ont joué dans les élections françaises de 2017 et 2022, sur fond d’allégations de financement irrégulier des campagnes et de soupçons de sous-facturation du travail effectué par les consultants, en violation des lois électorales strictes de la France.

Le Maire a admis que les gouvernements français, dans l’histoire récente, ont trop fait appel à des consultants. “Je le reconnais volontiers, et je pense que nous sommes allés trop loin”, a déclaré M. Le Maire lors de l’émission Dimanche en politique sur la chaîne de télévision France 3. “Que ce soit ce gouvernement, les gouvernements précédents (…). Je pense qu’il y a effectivement eu un dérapage”, a déclaré M. Le Maire.

Des médias ont précédemment rapporté comment des sociétés de conseil telles que McKinsey, Accenture, BCG, Citwell et Capgemini en sont venues à jouer un rôle important dans la politique française, remportant des milliards d’euros de contrats publics depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Dans la course à sa réélection cette année, Emmanuel Macron a été critiqué pour sa dépendance à l’égard du secteur privé, qui s’est accélérée pendant la pandémie. Les critiques ont estimé que cette tendance portait atteinte à la responsabilité et à la transparence, et dépréciait les capacités de la fonction publique.

Le gouvernement français s’est fixé des règles pour réduire de 15 % les dépenses liées aux contrats du secteur privé dans l’ensemble des ministères. Paris a répondu à la controverse, surnommée “l’affaire McKinsey”, en annonçant un plafond flexible pour les contrats du secteur privé qui entrera en vigueur l’année prochaine.

Le gouvernement français s’est trop appuyé sur des consultants externes tels que le cabinet américain McKinsey, a déclaré dimanche le ministre français de l’économie et des finances, Bruno Le Maire.

Cette déclaration intervient quelques jours après que des enquêteurs français ont lancé des enquêtes sur le rôle joué par les consultants dans les élections françaises de 2017 et 2022, sur fond d’allégations de financement irrégulier de la campagne et de soupçons de sous-facturation du travail effectué par les consultants, en violation des lois électorales strictes de la France.

Le Maire a admis que les gouvernements français, dans l’histoire récente, ont trop fait appel à des consultants. “Je le reconnais volontiers, et je pense que nous sommes allés trop loin”, a déclaré M. Le Maire lors de l’émission Dimanche en politique sur la chaîne de télévision France 3. “Que ce soit ce gouvernement, les gouvernements précédents (…). Je pense qu’il y a effectivement eu un dérapage”, a déclaré M. Le Maire.

Emmanuel Macron à propos de l’enquête McKinsey : « Mes comptes de campagne 2017 ont été vérifiés et apurés »

Le président français Emmanuel Macron a déclaré récemment que les comptes de sa campagne 2017 avaient été vérifiés et apurés par des juges, dans ses premiers commentaires publics après que les procureurs financiers ont déclaré avoir enquêté sur sa campagne électorale dans le cadre d’une enquête plus large sur le cabinet de conseil McKinsey.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business