À Versailles, Emmanuel Macron s’engage à continuer ses réformes

0

Le président Emmanuel Macron a déclaré ce lundi 21 janvier à des dizaines de dirigeants parmi les plus puissants du monde qu’il ne serait pas un nouveau Louis XVI, qui a fini sur la guillotine, et qu’il continuerait à réformer l’économie française malgré la révolte populaire.

Pour la deuxième année consécutive, le président français a accueilli des personnalités telles que la directrice générale de Microsoft, Satya Nadella, Evan Spiegel de Snapchat et Jamie Dimon, président-directeur général de JPMorgan Chase & Co, lors d’un dîner pré-Davos à Versailles.

Exactement 226 ans après la décapitation de Louis XVI, qui n’avait pas réussi à dissiper le mécontentement populaire lors de la Révolution française, Emmanuel Macron aura donc prononcé un discours évoquant le roi et sa femme Marie-Antoinette.

“S’ils ont rencontré une telle fin, c’est qu’ils avaient renoncé à la réforme”, a déclaré Emmanuel Macron aux invités, selon l’Elysée.

Le bureau présidentiel avait annoncé plus tôt que des sociétés étrangères, parmi lesquelles Microport, Mars, Procter & Gamble, Cisco, et d’autres sociétés, annonceraient des investissements supérieurs à 600 millions d’euros en France.

Ce dîner était une occasion de rassurer les investisseurs sur la détermination du président français à réformer l’économie après que des images de manifestants en colère contre sa politique, attaquant des monuments publics, des boutiques et des banques aient été diffusées à travers le monde.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business