Coronavirus : le personnel du Louvre force la fermeture du musée et Venise devient une ville fantôme

0

Led chiffres du tourisme ont chuté alors que les voyageurs européens et chinois ont été obligé d’annuler ou reporter leur séjour par souci de santé publique.

Le personnel du Louvre a été contraint de fermer le musée dimanche en raison des craintes croissantes concernant la propagation du coronavirus. Cette décision intervient après que le gouvernement français est devenu le dernier à interdire les grands rassemblements. Les musées et sites historiques à travers l’Europe sont confrontés à une forte baisse de fréquentation en raison des perturbations causées par le virus qui se propage rapidement.

Des centaines de visiteurs ont été laissés sous la pluie devant le Louvre le 1er mars, alors que le personnel votait la fermeture du musée de Paris lors d’une réunion d’urgence. Un représentant syndical a déclaré à l’AFP que le personnel avait voté «presque à l’unanimité» pour ne pas ouvrir le musée. Le musée est resté fermé et personne ne sait pas quand il prévoit de rouvrir.

Le week-end dernier, le gouvernement français a interdit les rassemblements de plus de 5 000 personnes dans le but de contenir la propagation du virus. Le pays a confirmé 130 cas et deux décès au moment de la rédaction du présent rapport. «Le Louvre est un espace confiné qui accueille plus de 5 000 personnes par jour», a déclaré le représentant syndical. «Il y a une réelle inquiétude de la part du personnel.»

Environ 86 000 personnes ont été infectées dans le monde, avec des cas dans plus de 60 pays et plus de 3 000 décès, la majorité en Chine. La semaine dernière, plus de 5 000 milliards de dollars ont été effacés du marché boursier mondial en raison des préoccupations concernant l’impact économique de l’infection. Les craintes quant à l’impact sur le marché de l’art grandissent.

Parallèlement, le nombre de cas de coronavirus en Europe continue d’augmenter fortement. Selon Le Parisien, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, prévient que le virus pourrait avoir un impact “beaucoup plus important” sur la croissance française. Les musées et les sites culturels devraient connaître une baisse de la fréquentation internationale, surtout si le virus continue de se propager pendant la haute saison estivale.

Le commissaire européen au marché intérieur et aux services, Thierry Breton, a déclaré sur BFMTV que les États membres de l’UE avaient enregistré deux millions de nuitées en moins en janvier et février, ce qui représente une perte d’environ 1 milliard d’euros chaque mois. Cette baisse est attribuée à une baisse du tourisme en provenance de Chine, où le virus a fait son apparition en décembre.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business