L’Italie signe une série d’accords avec l’Algérie afin d’accroître son approvisionnement en gaz

0

Le Premier ministre italien Mario Draghi a scellé 15 accords avec le président algérien lundi, avant la conclusion attendue d’un autre accord visant à stimuler les livraisons de gaz et à réduire la dépendance de l’Italie vis-à-vis des approvisionnements russes.

M. Draghi a été reçu par le président Abdelmadjid Tebboune, et les deux hommes ont ensuite signé des accords et des protocoles d’accord dans des domaines allant de l’énergie au développement durable, en passant par la justice et les micro-entreprises.

L’accord sur l’énergie signé lundi “témoigne de notre détermination à aller encore plus loin dans ce domaine”, a déclaré M. Draghi, avant la signature attendue d’un accord de fourniture de pétrole et de gaz entre l’Algérie et une série de sociétés, dont le géant italien de l’énergie Eni.

“Demain, un accord important entre (la société énergétique américaine) Occidental (Petroleum), Eni et (la société pétrolière française) Total fournissant des volumes importants de gaz naturel” à l’Italie sera signé, a déclaré M. Tebboune lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Draghi.

Ce contrat permettra “le développement d’un site situé dans le périmètre de Berkine, et qui devrait générer plus d’un milliard de barils” d’hydrocarbures, a indiqué à l’AFP une source gouvernementale.

M. Tebboune a précisé que le contrat était d’une valeur de 4 milliards de dollars.

La source gouvernementale a confirmé que l’Algérie allait également augmenter ses exportations de gaz vers l’Italie de quatre milliards de mètres cubes dans les prochains jours, dans le cadre d’un accord signalé vendredi.

L’Italie achète la majorité de son gaz naturel à l’étranger, quelque 45 % de ses importations provenant historiquement de Russie.

Mais Rome se tourne de plus en plus vers l’Algérie, historiquement son deuxième plus grand fournisseur, pour réduire cette dépendance après que la guerre en Ukraine a déclenché des sanctions contre Moscou et fait monter en flèche les prix de l’énergie.

L’Algérie a donc supplanté la Russie pour “devenir ces derniers mois le plus grand fournisseur de gaz” de l’Italie, a déclaré M. Draghi aux journalistes lundi.

Selon l’APS, l’Algérie devait fournir à l’Italie un total d’environ 20 milliards de mètres cubes de gaz pour l’ensemble de l’année 2022, avant le dernier accord.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business