Procédure judiciaire lancée contre Wish : le gouvernement lance un avertissement aux entreprises technologiques

0

Les entreprises technologiques ont eu l’obligation de retirer le site de commerce électronique de leur référencement.

Le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré mi-décembre qu’il engagerait des poursuites judiciaires contre les moteurs de recherche qui ne retireraient pas le site de commerce électronique Wish de la liste dans les prochains jours.

“Je leur donne encore quelques jours, le bénéfice du doute. Après, c’est simple, je porte l’affaire en justice et ils seront condamnés”, a-t-il déclaré à la chaîne de télévision France 2.

Au début du mois, le gouvernement a annoncé que la plateforme californienne serait retirée des moteurs de recherche et des magasins d’applications pour avoir bafoué les règles de protection des consommateurs et n’avoir pas répondu aux demandes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF en français).

Les entreprises technologiques ont jusqu’au début de cette semaine pour retirer le site de commerce électronique de la liste. Selon La Tribune, le moteur de recherche français Qwant a retiré la place de marché en ligne de ses résultats de recherche depuis la semaine dernière. Après l’avertissement de M. Le Maire, le magasin d’applications Google Play de Google et l’App Store d’Apple ont également fait de même.

Wish “poursuit un recours juridique” contre la DGCCRF.

Partager.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Planete Business